La semaine dernière, dans un élan de désespoir vous aviez envoyé votre CV, un peu comme on envoie une bouteille à la mer. Miracle, votre téléphone sonne et le recruteur veut vous voir. C’est l’incompréhension totale. Cependant, il va falloir reprendre vos esprits assez rapidement, car ça y est, vous allez devoir vous plier aux rituels de l’entretien d’embauche. Allez, parce qu’on est cools et qu’on en a marre de vous voir pointer chez Pole Emploi, acceptez ces quelques conseils. Et surtout, gardez bien ceci en tête : « Sur un malentendu, ça peut passer. »

 

travail_astuce_35

 

 

  1. N’arrivez pas avec une seule seconde de retard.

Si vous devez rencontrer votre boss demain matin, plantez une tente devant le lieu de rendez-vous. Mieux vaut arriver avec 4 heures d’avance qu’avec 4 secondes de retard car aucune excuse ne sera tolérée. Votre voiture a crevé ? Roulez sur la jante. Et oui, tous les moyens sont bons pour ne pas arriver en retard. Courrez sur votre plâtre s’il le faut, mais soyez à l’heure !

 

 

  1. Ayez toujours un coup d’avance.

Faites comme Magnus Carlsen. Ce norvégien de 23 ans, actuel champion du monde des échecs, estime qu’il peut anticiper jusqu’à vingt coups d’avance. Bon certes à 5 ans il avait déjà mémorisé 400 noms de villes norvégiennes  et quand on sait que parmi elles on trouve beaucoup de Brønnøysund, Kongsvinger ou encore Skudeneshavn, ça laisse songeur sur les capacités cognitives du bonhomme. « Les connections se font », aimeraient à dire certains. Préparez vous à n’importe quelle question que serait susceptible de vous poser le recruteur. Alors, « Et si vous étiez un jus de fruit ? ».

 

 

  1. Ni trop tendu, ni trop décontracté

Ne pas confondre assurance et arrogance. Ne vous comportez pas comme La Fouine sur le plateau de Laurent Ruquier. Le recruteur n’est pas votre ami, vous ne pouvez donc pas le surnommer « ma gueule ». Pas tout de suite en tout cas. Cependant il n’est pas votre ennemi non plus et vous devez aussi savoir prendre vos distances avec le personnage de Tweak dans South Park. Rappelez vous que personne n’a envie de travailler avec une chiffe molle qui suinte et qui tremblote. Pas même vous. Soyez à l’image de la poignée de main idéale : ferme, ni trop molle, ni trop appuyée.

 

 

  1. Décompressez

Vous l’aviez bien préparé cet entretien. Ca y est c’est fini, et vous avez fait bonne impression. On ne saurait alors trop vous conseiller d’aller vous prendre une grosse cuite un petit verre pour décompresser. Ce soir, c’est votre enterrement de vie de chômeur.

 

 

  1. Avoir un plan B

Si avec toutes ces astuces vous n’y arrivez toujours pas, nous ne voyons plus qu’une solution… il faut vous en remettre à Saint Joseph.

Allez, tous en cœur :

Admirable Saint Jospeh, qui avez travaillé avec ferveur,
Pour gagner votre vie et soutenir votre Sainte Famille,
Je vous prie très humblement de m’assister,
Afin que je sois délivré de la nécessité ou je suis réduit,
En m’aidant à trouver le travail nécessaire à mon existence.
[…]

 

Cet article vous a plu ? Vous avez cartonné à votre entretien ? Vous êtes recruteurs ? Vous vous êtes planté (ça arrive aussi…) ? Réagissez, partagez votre expérience ou contactez-nous à moderation@blogueotravail.fr !