Maigrir en travaillant

La problématique de l’entassement des kilos sur le ventre au travail : alors les gens ont a pas pensé à faire sa petite gym aujourd’hui ? Moi, j’ai plein de conseils à vous donner pour ne pas travailler. Faut dire que j’ai dû acheter tous les Elle et Marie-Claire qui parlent de ça. Comment faire des abdos au bureau ? Muscler ses ventres en trois étapes faciles. Avoir l’air belle sans souffrir… La meilleure chose : courir partout toute la journée. Double avantage : tout le monde a l’impression que tu fais un travail exceptionnel et en même temps tu brûles des calories rapidement. Rapide et efficace. Un vrai travail de pro.

Faire un régime au travail

Sachez –le : commencer un régime lorsqu’on est au taff, c’est comme avoir un bonnet en été. Ça veut se donner un style mais c’est totalement ridicule et inefficace. C’est vrai, c’est toujours les mêmes qui se préparent des petits dîner Tupperware la veille (MAIS QUI FAIT CA HONNETEMENT ?) à base de courgettes et de carottes. Moi je ne sais pas faire. Sinon, y’a les gros moches qui se claquent des pizzas tous les midis et qui reviennent avec leurs cravates pleines de sauce piquante. Et enfin, y’a toi, le mec qui sait pas quoi foutre et qui finit toujours par manger un sandwich à 10€ sur les marches du parc. Comment voulez-vous qu’on ait envie de travailler près ce calvaire que représente « la pause déjeuner » ?

Philosophie d’emploi

Avant, lorsque je venais d’être embauché, je travaillais dur toute la journée. C’est vrai, mon travail était fin, soigneux, régulier, méticuleux voire mêle intéressant. Et puis, j’ai rencontré mes collègues et j’ai commencé à avoir des tics. Pause-café ? Ok. Tu veux un bonbon ? Ok. Tu veux voir mes derniers tirages pellicule (qui fait encore ça d’ailleurs) ? Ok. Tu peux débloquer mon ordi s’il te plait ? Ok. Bref, j’ai commencé à travailler moins pour gagner d’entendre plus de bêtises.

Faire son travail à l’avance

Non, cet article était une blague. On a toujours pas trouvé la solution.

Créer de l’emploi

Je crois sincèrement que certaines personnes n’ont pas trouvé leur voie sur cette terre capitaliste. C’est vrai, on a tous eu à faire à des gens qui faisaient tout sauf leur travail. Par exemple, la personne qui se sent obligée de faire des blagues à chaque fois que tu le rencontres : « Oh salut les filles, vous avez vu le chef nous as laissé le choix dans la date pour la réunion du 18… ! [Rire, regard dépité] Vous n’avez pas vu la contrepèterie ?! » « Oui Gilles, merci, on a vu, oui ». Je me dis que ce mec aurait pu travailler au cirque pour concurrencer la lourdeur des éléphants.

Ou encore, le petit stagiaire derrière ses lunettes, tout timide, tout gentil : la seule phrase qu’il prononce me rend dingue. « Et oh, au fait, t’as vu dans le dernier épisode de Breaking Bad [CENSURE / Contrairement à lui, je ne tuerai pas le suspense]… » « Non David, non, je ne l’avais pas vu ». Ben, pourquoi il n’est pas devenu spoiler professionnel le mec, au lieu de s’embêter à faire des photocopies toute la journée ?

C’est vrai dans ces moments-là, j’aimerais savoir si travailler à l’étranger apporte les mêmes désavantages que travailler en France. Ou bien travailler au Canada, ou aux Etats-Unis, bref, vous m’aurez compris : est-ce qu’on a tous des collègues pénibles qui viennent nous empêcher d’être des bourreaux de travail ?

Le travail, c’est l’envie

Et en l’occurrence, je n’ai pas envie de travailler. La chanson de Pink Martini me résonne dans les oreilles tous les matins, 7h : « Je ne veux pas travailler, non… Je ne veux pas déjeuner… Je veux seulement oublier… Et puis je fume. » . Et comme vous devez sûrement être bloqués au travail, on vous offre le privilège de l’écouter au bureau: http://www.youtube.com/watch?v=pp-wmEKWLSo

PS : Attention, un patron a toujours les oreilles qui ne trainent pas loin.

Les filles au bureau

On voudrait faire ici une dédicace au site www.aufémininpointconne.fr pour son lancement. Et plus particulièrement à la vision déplorable du travail de la journaliste de magazines féminin. Vous pouvez d’ailleurs relire attentivement le billet grumpy « faire un régime au travail » qui y fait une lourde référence. Bravo, c’est du beau travail ! On n’a jamais fait mieux ici dans l’open space. On vous laisse avec une petite offre d’emploi « stagiaire pour faire hihihi ». On s’est dit que ça pourrait vous divertir au travail : http://aufemininpointconne.fr/2013/10/03/lancement-conne-academie-stagiaires-hihihi/