Noël, le 25 décembre. Ses guirlandes, ses illuminations criardes, ses chants angéliques, ses cadeaux entassés au pied du sapin… justement, Noël c’est une journée qui sent le sapin. Mon dieu, ce repas en famille gargantuesque et interminable, les cris des marmots, tout ce mauvais goût étalé sous vos yeux… mais qu’est-ce que vous attendez pour retourner au travail bande de bisounours ?

 

travail_astuce_41

 

  1. Vivez la journée d'un gros malin

Y’en a un seul qu’a tout compris, c’est le Père Noël. De sa lointaine Laponie, ce vieux grigou a bien saisi tout l’intérêt qu’il y avait à travailler un jour de noël. Et ce ne peut pas être un hasard. C’est le « main event » pour Santa Claus – un peu comme le dernier jour des soldes pour les Galeries Lafayette ou la finale de la coupe du monde de football pour TF1 et Christian Jeanpierre – puisque c’est là qu’il réalise le gros de son chiffre d’affaires. Et le reste de l’année, le mec est au chômage technique et ne fout rien, pendant que ses lutins se tuent à la tâche. Quand je te dis qu’il a tout compris le Père Noël… il ne serait pas chinois d’ailleurs le Père Noël ?

 

  1. Profitez d'un open-space rien que pour vous

Venir bosser au bureau un jour de noël représente un autre avantage : on se sent plus libre. Les locaux de la boîte sont quasiment toujours déserts, vos collègues ne sont pas là pour vous enquiquiner et vous pouvez faire ce que bon vous semble… pas grand monde ne vous surprendra. C'est cadeau ! À vous d’en profiter comme ça vous chante. Oh…  je vois déjà cette étincelle malicieuse qui brille dans vos yeux, petits joueurs. En prime, vous serez mieux payé qu’à l’accoutumée. En fait c'est vraiment le top de travailler à Noël.

 

  1. Travaillez en Santa Claus

C’est le seul jour de l’année où vous pourrez vous déguiser en Santa pour venir au travail ! Quoi c’est nul ? Non, c’est vous qui êtes nuls. Tout ça parce que vous n’avez pas de déguisement de Père Noël ou que vous manquez simplement de bide pour qu’il vous aille bien. Non, franchement, prendre son service en botte à clochettes et manteau rouge à col de fourrure blanche, ça ne peut que rendre jalou. Faire rêver les enfants, faire sourire les petits vieux et scandaliser les adultes, tout ça derrière votre guichet l’air de rien, le pied mon pote. L’astuce du chef en cadeau (c’est Noël) : vous pourrez même vous moucher dans votre barbe synthétique, effet garanti.

 

  1. Esquivez le repas avec Belle-Maman

Vous éviterez ce repas de famille que vous craignez tant depuis que vous avez été malade pendant cinq jours après le chapon de Tatie Danielle l’an passé. Non mais c’est vrai quoi, quelle idée d’ingurgiter en six heures – oui, parce que le repas de Noël se déroule traditionnellement de 13h et 19h – l’équivalent d’une année d’aide humanitaire au Darfour. C’est proprement un scandale. Le tout agrémenté de discussions sans fin – et sans fond, puisque belle-maman et son esprit de contradiction ont le don de tout faire valser – qui n’aideront pas à la digestion. Alors qu’au boulot, un petit plateau pommes dauphines-cordon bleu-éclair au chocolat vous attend, tranquillement. Faites votre choix. Tu reprendras de la bûche après le fromage Jean-Pierre ?

 

  1. Oubliez les cadeaux !

Enfin, le dernier argument pour aller travailler le jour de Noël : pas besoin de faire de cadeaux ! Et ouais, il fallait y penser. L’échappatoire absolue, vous bossez d’arrache-pied en ce jour saint – pour l’église, les grandes surfaces et les magasins de jouets – et vous êtes bien désolé mais pas le temps de penser aux paquets sous le sapin. Même si c’est bien triste, c’est comme ça. Votre porte-monnaie n’en demandait pas tant, pour lui c’est Noël aussi. Par contre, notez tout de même, l’inconvénient c’est qu’on risque de ne pas trop vous en faire non plus… des cadeaux. Allez, vous vous en remettrez. Vous êtes au-dessus de ça, je vous rappelle que vous êtes des lecteurs de Bloguéotravail. Si si ma gueule.

 

Joyeux Nöel de la Rédac, et mention spéciale à tous ceux qui l’auront passé au bureau !